Journée du 8 mars : Carte Blanche
à Monika Treut

[Was soll’n wir denn machen ohne den Tod]

What shall we do wIthout death

UN FILM DE ELFI MIKESCH

Dans une maison de retraite de Hambourg, sur les rives de l’Alster, une poignée de femmes philosophent sur leur fin pro-chaine (« que ferait-on sans la mort ? »), se lamentent sur leur grand âge ou au contraire tentent de tirer le meilleur parti de leur vieillesse. Deux d’entre elles ont trouvé une consolation à leurs maux dans l’amour qui les unit et les mots doux (“meine Liebchen”) qu’elles échangent.

Réalisatrice, chef opératrice et collaboratrice de quelques-uns des plus grands noms du cinéma gay et lesbien d’Outre-Rhin (de Monika Treut à Rosa von Praunheim en passant par Werner Schroeter), Elfi Mikesch filme ces corps décrépits avec une infinie douceur et dans des teintes sépia que viennent parfois interrompre quelques séquences en couleur. Épousant le rythme lent et répétitif de l’existence dans les établissements pour personnes âgées, ce documentaire réalisé pour la ZDF (la deuxième chaîne de télévision publique allemande) enregistre des paroles qui pourraient bien être les dernières : des considérations sur le temps qui s’enfuit, des récriminations contre la vie mais aussi des citations de quelques-uns des plus grands poètes germaniques, souvenirs d’une éducation et d’une jeunesse pas tout à fait perdues.

À plus de quarante ans d’écart, ce documentaire farouchement humaniste détonne avec notre époque eugéniste, qui laisse ses aînés succomber au Covid-19 au nom du bon fonctionnement de l’économie. Mais il interroge aussi nos communautés LGBTQI+ sur la place qu’elles laissent à leurs anciens.

Romain Vallet

Mardi 8 mars • 21h

Goethe-Institut

Documentaire / Allemagne / 1980 / 108’/ VOSTF

Avec : Frau Käthe, Frau Traute, Edith London, Barbara Gold, Steven, Adamczewski.

Distribution : Deutsche Kinemathek

Film présenté par Monika Treut

Précédé d’un pot de bienvenue