MENU

Ciné-Quiz

TERROR NULLIUS

Samedi 9 mars • 20h

Aquarium Ciné-Café

Un film de Soda Jerk

Expérimental / Australie / 2018 / 54’ / VOSTF

Distribution : Soda Jerk

Projection suivie d’un Quiz animé par l’équipe de l’Aquarium

Dans l’imaginaire collectif, qui tient tout de même très souvent d’une certaine réalité, l’Australie, c’est le pays-continent à l’arrière-pays aride, borné de monolithes de roches rouges, avec ses déserts où roulent des boules d’herbes séchées. C’est une terre peuplée d’Aborigènes, de rednecks et de kangourous…

Terror Nullius s’amuse à détourner ces clichés et ces idées reçues en convoquant tout le patrimoine cinématographique australien : les films de Peter Weir, George Miller, Jane Campion (voisine néo-zélandaise), Rolf de Heer, Baz Luhrmann, P.J. Hogan ou Philip Noyce avec Crocodile Dundee, la série des Mad Max, Priscilla folle du désert, Bad Boy Bubby ou encore Australia…

Présents sous forme d’extraits plus ou moins courts et récurrents, mais détournés, tous ces titres et tous ces noms n’ont cependant aucune vocation à entretenir ou glorifier une image d’Épinal du pays. Ils servent, au contraire, à déconstruire les mythologies nationales australiennes. Ainsi, les camps apocalyptiques dans le désert de Mad Max 2 deviennent le lieu de la détention de réfugiés, et un gang de motards féministes roule sur Mel Gibson comme des justicières…

Ce moyen métrage, qui a déjà fait le bonheur de nombreuses galeries et musées d’art contemporain, se situe au confluent du  documentaire, de la fable révisionniste, du road-movie d’horreur, de la satire politique et de la blague potache. Il repose sur un montage abrupt, inattendu, toujours surprenant, qui très souvent pousse à l’hilarité. Le but est sans conteste de dresser une critique drôle, sans sérieux, de la société de l’État-continent, tant  en s’attaquant au patriarcat qu’en respectant la vie animale ou l’écologie.

                                                                                                              Bruno Thévenon