MENU

Séances Queer cultes

PORTRAIT DE      LA JEUNE FILLE    EN FEU

Dimanche 10 mars • 16h

Espace Culturel Éole (Craponne)

Mercredi 13 mars • 19h45

Pathé Bellecour

Un film de Céline Sciamma

Fiction / France / 2019 / 122′ 

Avec : Adèle Haenel, Noémie Merlant, Luàna Bajrami, Valeria Golino, Christel Baras

Distribution : Pyramide Films

Céline Sciamma a pris l’habitude d’explorer les troubles adolescents, de sexualité et de genre, et dans ce Portait, elle peint avec une intensité et une sensualité grandissantes la naissance du trouble, du désir et du sentiment amoureux… Oh combien périlleuse à mettre en image ! 

Nous sommes au XVIIIe, siècle des Lumières. Marianne, une artiste peintre débarque sur l’île bretonne pour peindre à son insu Héloïse, fraîchement sortie du couvent des bénédictines, afin d’expédier le portrait au futur époux qui ne connaît pas son visage. De mariée de substitution – elle remplace sa sœur qui s’est jetée d’une falaise –, Héloïse devient sous les regards et le pinceau de Marianne, un sujet. Celle qui est regardée, regarde à son tour. Et dans ce jeu de miroirs, cette inversion des rapports de force, ces échanges de regards, l’amour prend forme et vie.

Si l’on peut admirer le travail remarquable de la lumière, la chorégraphie des mouvements – Claire Mathon a reçu le césar de la meilleure photographie –, remarquer de nombreuses références cinématographiques, notamment Jane Campion et Ingmar Bergman, on ne peut ignorer la portée militante du film. Les femmes, éternelles oubliées de l’histoire (ici de l’art), écartées des grands sujets, contraintes aux mariages forcés, aux avortements clandestins et souvent mortels, trouvent entre elles, dans la sororité un espace de renaissance, d’existence et de résistance. Découvrir Portrait de la jeune fille en feu est une chance, le revoir un plaisir inépuisable !

                                                                                          Valérie Sourdieux Zoppardo

BANDE-ANNONCE