Documentaires

Ovil & Usman

UN FILM DE DIMITRIS YEROS

 

Ovil vient du Bangladesh, Usman du Pakistan. Les deux jeunes hommes se sont rencontrés sur Facebook et ont décidé ensemble de quitter leurs pays respectifs, où l’homophobie les mettait en danger, pour rejoindre l’Europe. Mais arrivés sur l’île grecque de Lesbos, à quelques kilomètres seulement de la côte turque, ils se sont immédiatement retrouvés parqués dans le plus grand camp de réfugiés d’Europe, sur le territoire du village de Moria. Le lieu, conçu pour accueillir 3 000 personnes, a compté jusqu’à 20 000 habitants avant sa fermeture à la suite d’un incendie en septembre 2020, et a été décrit par Médecins sans frontières comme « le pire camp de réfugiés au monde ». L’antique île paradisiaque, berceau de la poétesse lyrique Sappho qui chantait les amours entre femmes, est devenu un enfer sur Terre pour les migrants en quête d’une vie meilleure, et notamment pour les personnes LGBTQI+.

Face caméra, Ovil et Usman témoignent de leurs conditions de vie très difficiles, de l’hostilité qu’ils rencontrent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du camp, de la violence toujours menaçante, mais aussi de leurs aspirations : ils rêvent de pouvoir s’établir en Espagne et de devenir esthéticien pour Ovil, électricien pour Usman. Photographe grec réputé, Dimitris Yeros a également confié des téléphones portables à d’autres réfugiés afin qu’ils filment eux-mêmes leur quotidien dans le camp. Leurs images nous amènent à regarder en face la réalité dérangeante d’une crise humanitaire toujours en cours. 

Romain Vallet

Jeudi 3 mars • 18h30

Biblliothèque 7e Jean Macé

Documentaire / Grèce / 2019 / 47’ / VOSTF