MENU

Hommage

à Patrice Chéreau

L’HOMME BLESSÉ

Jeudi 7 mars • 19h30

TNP (Villeurbanne)

Un film de Patrice Chéreau

Fiction / France / 1983 / 109’

Avec : Jean-Hugues Anglade, Roland Bertin, Lisa Kreuzer, Vittorio Mezzogiorno, Claude Berri

Distribution : Tamasa

Henri est un adolescent qui étouffe au sein de sa famille ouvrière. Dans les toilettes d’une gare (censée être parisienne alors que le tournage eut en réalité lieu dans la gare lyonnaise des Brotteaux aujourd’hui disparue), il rencontre Jean, un homme plus âgé qui l’embrasse fougueusement et qui va désormais le fasciner et le hanter. Par la suite, Jean choisit pourtant dans un premier temps de le repousser avant de l’utiliser, le vendre et de l’humilier… Précipitant le jeune homme miné par un ardent désir envers cet aîné, au centre d’un univers nocturne aux allures d’antichambre des enfers. Un monde constitué de silhouettes anonymes, de décors froids, de confessions intimes de la part d’inconnus, mais aussi de tricheurs, de menteurs, de fantasmeurs aux sentiments factices pour lesquels l’argent est roi…

Troisième film de Patrice Chéreau, immense homme de théâtre qui venait alors de terminer une riche et intense collaboration directoriale avec Roger Planchon et Robert Gilbert au service du TNP de Villeurbanne, il aborde le thème de l’amour impossible comme une fuite en avant haletante et lyrique dans une intense sensualité des corps et dans lequel ambiance, décors et rage sont exaltés. Mais n’est pas là l’éternelle et unique marque de fabrique du metteur en scène de théâtre et d’opéra à qui l’on doit plus tard au cinéma La Reine Margot ? Entre autres ! Découvert pour et par le film, Jean-Hugues Anglade y est fulgurant dans la peau de cet homme candide lancé dans une simple quête d’amour.

Les adolescents du milieu des années 80 guettaient la diffusion de ce film à la télé et on le regardait religieusement en cachette, comptant sur lui pour faire la lumière sur les zones troubles et cachées d’un désir qu’on n’avouait pas et qu’on n’osait pas appeler homosexuel. C’était il y a tout juste quarante ans !

                                                                                                              Bruno Thévenon

Rencontre avec Jean-Hugues Anglade.

Vendredi 8 mars à 19h30, projection du documentaire Patrice Chéreau, irrésistiblement vivant de Marion Stalens – 2023 / 90′

BANDE-ANNONCE