Focus

Maghribia Matrimonia

[Samt el qusur]

LES SILENCES
DU PALAIS

UN FILM DE MOUFIDA TLATLI

Caméra d’or au Festival de Cannes en 1994, Les Silences du palais apparaît aujourd’hui comme un film emblématique mettant en lumière la condition des femmes tunisiennes, observée par le prisme des réalisatrices. En signant une œuvre poignante, Moufida Tlatli (qui nous a quittés récemment) prend le relais de la cinéaste Selma Baccar, et ouvre ici la voie à toute une génération de cinéastes femmes qui n’ont cessé, depuis, de dépeindre les luttes menées par leurs consœurs pour atteindre le chemin de la libération.

Le personnage principal, Alia, est incarné par l’actrice Hind Sabri qui, apparaissant ici pour la première fois à l’écran, est depuis devenue une star incontournable du cinéma égyptien.

Alia, en se rendant dans le palais des beys où elle a grandi, voit ressurgir les souvenirs du passé. Sa mère, servante dans ce palais, faisait partie de ces femmes corvéables à merci, parfois surnommées les colonisées du colonisé. Le monde des beys, les derniers rois de Tunisie est ici observé depuis les cuisines du palais, par le regard de Alia. La jeune fille rencontre Lotfi un jeune militant et prend conscience du mouvement pour l’indépendance.

La cinéaste tisse ici une métaphore entre le destin des femmes et leur enfermement et celui de la Tunisie sous protectorat. De même, la destinée de Alia – une rebelle en rupture – semble épouser celle de son pays et nourrir tous les espoirs d’être libérée de la prison où elle se trouve enfermée.

Emna Mrabet

Lundi 7 mars • 21h

Cinéma Opéra

Fiction / Tunisie – France / 1994 / 124’ / VOSTF

Avec : Hend Sabri, Ghalya Lacroix, Kamel Fazaa, Sonia Meddeb, Hélène Catzaras, Amel Hedhili

Séance présentée par Emna Mrabet, Docteure en cinéma, spécialiste des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient