MENU

Hommage

à Derek Jarman

CARAVAGGIO

Dimanche 10 mars • 13h45

Lumière Bellecour

Un film de Derek Jarman

Fiction / Grande-Bretagne / 1986 / 93’ / VOSTF

Avec : Nigel Terry, Sean Bean, Tilda Swinton, Garry Cooper, Dexter Fletcher

Distribution : BFI

Quelques épisodes de la vie du Caravage, peintre génial et sulfureux du XVIIè siècle, tout à la fois mauvais garçon, bagarreur, bisexuel, protégé des princes de l’Eglise et amateur de voleurs et de prostituées dont il faisait les modèles de ses tableaux religieux.

Ours d’argent au festival de Berlin 1986, Caravaggio est une des œuvres les plus abouties esthétiquement de Derek Jarman. Ancien étudiant en art, passionné de peinture, il fait de ce portrait éclaté du Caravage bien autre chose qu’un biopic, s’inspirant de ses tableaux pour retracer sa vie chaotique. Plutôt qu’à une vaine tentative de reconstitution historique, il opte pour des décors quasi nus seulement ornés de quelques objets, avec des arrière-plans plongés dans l’ombre et des éclairages latéraux, autant de caractéristiques de l’œuvre du Caravage. Il ne s’interdit pas non plus le jeu des anachronismes dont il est friand dans chacun de ses films : une machine à écrire, une revue d’art (consacrée… au Caravage), une moto, une ampoule électrique… jalonnent ainsi le récit, faisant le pont entre le passé et le présent. Mais Caravaggio n’est pas qu’un film d’art ou d’histoire. C’est aussi un film sur la violence et le désir, sur le sexe et la mort. Jarman érotise les corps de ses acteurs comme Caravage celui de ses modèles et installe, dans cet univers très masculin, une femme, qui dès ce film devient sa muse avant de devenir une des plus grandes actrices du monde : Tilda Swinton.

                                                                                                         Didier Roth-Bettoni

Présenté par Didier Roth-Bettoni, spécialiste du cinéma queer et de Derek Jarman

BANDE-ANNONCE