Virgin Machine

Un film de Monika Treut

 

Die Jungfrauen Maschine - Fiction - Allemagne - 1988 - 1h24 - VOSTF

 

Avec Ina Blum, Marcelo Uriona, Gad Klein, Peter Kern, Hans-Christoph Blumenberg, Dominique Gaspar, Susie Bright, Shelly Mars, Fritz Mikesch  

 

Dorothee est journaliste à Hambourg.

Elle sillonne la ville à vélo pour y trouver des témoins pour son prochain article consacré à l’amour romantique, cette maladie féminine, et ce alors même que le couple qu’elle forme avec Heinz est tout sauf épanouissant.

Sur un coup de tête, elle embarque pour San Francisco pour y retrouver sa mère et y poursuivre son enquête.

Les rencontres qu’elle va faire là vont changer son regard sur l’amour, le plaisir... et la vie...

 

Pour son premier long métrage réalisé seule (elle a co-signé le très SM Seduction, femme cruelle, avec Elfi Mikesh), Monika Treut s’attaque dans Virgin Machine à ce qu’on pourrait appeler un récit d’initiation lesbien, tant Dorothee va grandir au cours de son voyage du vieux continent au nouveau monde, apprenant à devenir elle-même à travers la rencontre avec des femmes remarquables, dont Susie Bright, spécialiste du milieu lesbien et propriétaire d’une impressionnante collection de godes...

La séquence, telle que la filme Monika Treut, est un des moments d’anthologie de cette comédie qui vire au doux-amer lorsque son héroïne est confrontée à une déception amoureuse...
Tourné en noir et blanc, cette fable sexuelle très affranchie est un petit bijou de ce cinéma underground vivace en Allemagne dans les années 1980-1990, dont Monika Treut s’est affirmée, dès ce premier essai, comme une des figures majeures.

Didier Roth-Bettoni

Samedi 10 mars - 19h / Goethe-Institut

 

+ Rencontre avec Monika Treut

 

Goethe-Institut

18 rue François Dauphin

69002 Lyon

 

Entrée libre

 

 

Collection Images Éditions ErosOnyx