Jean Genet, un captif amoureux, parcours d'un poète combattant

Un film de Michèle Collery

 

Documentaire - France - 2017 - 1h14

Production : Label vidéo, TVM Est Parisien

 

1982. Alors que l’adaptation cinématographique du fantasmagorique Querelle de Brest est orpheline de son réalisateur Rainer Werner Fassbinder, Jean Genet, qui n’a rien publié depuis près de vingt ans, constate à Chatila le massacre des réfugiés palestiniens.

 

Quelques années auparavant, il avait fait la rencontre de l’écrivain marocain Mohamed Berrada et de sa femme, Leïla Shahid, militante et future ambassadrice palestinienne en Europe.

Art et engagement sont au cœur de l’œuvre du poète saint martyr, rappel qu’une forme subie d’exclusion peut porter en elle les germes d’un engament universel.

Car c’est également du côté des Black Panthers que se tourne l’écrivain.

Il laisse, dans la chambre de sa mort, le manuscrit d’Un captif amoureux, ultime trace de son soutien à toutes les minorités domi- nées par des pouvoirs hégémoniques.
Après avoir décrit le combat de Leïla Shahid dans L’espoir en exil, Michèle Collery explore les derniers textes de Jean Genet dans un documentaire mêlant témoignages, lectures méditatives et images d’archives.

Elle retrace comment un homme, dont le génie littéraire est déjà reconnu à la fin des années 60, met son nom et sa signature au service des luttes des Noirs, des femmes ou encore des Palestiniens.

Plus encore qu’un témoignage sur l’homme, sur la politique de l’intime ou encore sur la réappropriation mémorielle d’un événement historique, le film invite à l’ouverture sur le monde et à la solidarité entre tou.tes les opprimé.es.

Roméo Isarte

Samedi 10 mars 15h - Bibliothèque du 1er

 

+ Rencontre avec la réalisatrice Michèle Collery

 

Bibliothèque du 1er 
7 Rue Saint-Polycarpe
69001 Lyon
 
Entrée libre