Vent chaud 

Un film de Daniel Nolasco

 

Vento Seco / Fiction / Brésil / 1h50 / VOSTF 

 

Avec Conrado Helt, Mel Gonçalves, Marcelo D’Avila, Allan Jacinto, Santana Renata, Carvalho Guilherme, Farkas Leandro, Faria Lelo

 

Dans une région sèche du Brésil rural, Sandro travaille dans une usine d’engrais et de fertilisants. Célibataire quadra, ce barbu et poilu jusque dans le dos, amateur de puzzles, de vestiaires, et de journées autour de la piscine pour mater les maillots de bain bien remplis, mène une vie plutôt monotone. Au quotidien, il se refuse à entretenir une liaison régulière avec un collègue, pourtant canon, qui le relance après lui avoir offert quelques virées sauvages au ras du sol dans le bois voisin. Il préfère se laisser aller à des fantasmes en technicolor, sur fond de grandes messes porno- graphiques et fétichistes vécues entre un album d’images animées de Tom of Finland et des réunions de plusieurs familles de Village People...


Un premier long métrage pour une superbe fable kitsch dont l’auteur a pris soin de sélectionner ce qu’il y a certainement de plus viril dans le pays en matière d’acteurs et de figurants masculins.

Il y a du tatouage, du poil, du fétichisme, du sexe tendu, de la testostérone au kilo, de l’étreinte virile, sans que le film ne soit pour autant le catalogue du parfait porno Bear. Car dans toutes ces scènes fantasmées comme dans la réalité des actes et l’expression des corps, le scénario de ce réel film d’auteur reste intelligent et décline dans la tendresse, l’extase, la jalousie, la trahison, une belle palette des sentiments amoureux. On est surtout heureux de constater qu’au Brésil la créativité gay n’est pas encore tout à fait une espèce en voie de disparition. Et qu’elle sait être esthétique à la Fassbinder, poétique à la Yann Gonzalez, explicite à la João Pedro Rodrigues, et finalement terriblement universelle lorsqu’elle est belle, soignée, bienveillante et excitante.

 

Bruno Thévenon

Dimanche 27 juin


15h30 / Comœdia

Master Class Gaël Morel

Lundi 28 juin - 18h - Théâtre des Célestins - Entrée libre