No Hard Feelings

Un film de Faraz Shariat

 

Fiction / Allemagne / 1h32 / VOSTF

 

Avec  Benjamin Radjaipouri, Eidin Jalali, Banafshe Hourmazdi, Paul Lux, Vanessa Loibl

 

Teddy du meilleur film 2020

 

Dans une banlieue tranquille de la classe moyenne d’une petite ville d’Allemagne, Parvis, immigré iranien gay de la seconde génération, vit avec insouciance son adolescence, entre rave, culture queer et site de rencontres. À la suite d’un délit mineur, il est condamné à cent-vingt jours d’intérêt général dans un centre pour réfugiés. Il y tombe amoureux d’Amon qui a fui l’Iran avec sa sœur Banafshe et risque toujours l’expulsion. Le temps d’un été, le trio tentera de vivre de fêtes féroces, conscient, chacun à sa manière, qu’aucun n’est chez lui en Allemagne.


À travers ce premier long métrage, lauréat du Teddy de la Berlinale 2020 et inspiré de sa propre expérience, Faraz Shariat tisse une narration où les amours multiples côtoient les discriminations les plus ordinaires, à l’image de cette question qui revient comme un leitmotiv : « Au fait, tu es d’où ? ». Avec un rapport explicite et cru aux corps et à leurs expériences, une part importante laissée à la nuit, aux gros plans et à la musique, No Hard Feelings nous offre, à travers trois portraits aussi différents que touchant, une jeunesse forte et colorée dans une Europe où les identités ethniques, sexuelles et sociales, et les sentiments d’appartenance continuent de se heurter.

Florian Rivier

Samedi 26 juin

 

11h15 / Comœdia

Master Class Gaël Morel

Lundi 28 juin - 18h - Théâtre des Célestins - Entrée libre