Fin de siècle [Avant-première]

Un film de Lucio Castro

 

Fin de siglo - Fiction - Argentine - 2019 - 1h24 - VOSTF

 

Avec Juan Barberini, Ramón Pujol, Mía Maestro

 

Ocho est de passage à Barcelone. Alors qu’il erre entre les rues, parcs et plages de la cité catalane, il croise à plusieurs reprises le beau Javi sans oser l’approcher. Ocho finit par l’aborder et les deux hommes se rejoignent dans l’appartement loué par celui-ci. Ils discutent et, très vite, s’étreignent. Mais tout cela prend comme un air de déjà-vu, et leurs confessions post-coïtales en révèlent la source : Ocho et Javi se sont déjà rencontrés à Barcelone vingt années auparavant.


On aurait bien tort de sous-estimer cette nouvelle histoire de rencontre amoureuse sans lendemain. Car le réalisateur argentin Lucio Castro nous offre là un premier film tout à fait maîtrisé qui parvient à revivifier un schéma narratif récurrent dans le cinéma queer masculin (à l’image de Together Alone de Paul Joseph Castellaneta également programmé cette année au festival ou de Week-end de Andrew Haigh).
Le réalisateur construit ainsi une œuvre tout en finesse dans laquelle le temps est tour à tour remonté, dilaté (les dix premières minutes d’errances muettes), troublé, fantasmé.

Et c’est bien là toute la réussite de ce film que de parvenir à évoquer les nouvelles expériences et possibles de la rencontre - provoquées par l’arrivée du smartphone et des applications de rencontres - en confondant ses personnages et ses spectateur·trices dans un temps lui-même renouvelé, indécis, intriguant où circulent librement leurs mémoires, leurs ennuis, leurs destins et leurs désirs...

Christophe Petit

Dimanche 8 mars / 20h15 - Comœdia

 

Cinéma Comœdia
13 Avenue Berthelot
69007 Lyon
 
Plein Tarif : 9,10 €
Tarif réduit : 7 € 

Avec la carte d'abonnement du cinéma : 5,90 €

 

Achat des places

Exposition au Goethe-Institut

Spectacle au Lavoir Public

Inscrivez-vous à notre newsletter